Structure et composition

La racine du cheveu se trouve ancrée dans la profondeur du derme et porte le nom de bulbe. C’est à partir de lui que croissent les cheveux. Il est irrigué par un petit réseau sanguin permettant l’apport en vitamines, minéraux et acides aminés indispensables au bon développement du cheveu. Il est également entouré de glandes sébacées, qui en assurant la production de sébum permettent de lubrifier, de gainer le cheveu et de lui donner toute sa brillance. Chaque cheveu dispose d’un muscle dit « arrecteur »: c’est grâce à lui que les cheveux se dressent sur la tête en cas de grosse frayeur ! ​

La tige du cheveu est la partie située au-dessus du cuir chevelu. Elle est constituée de trois couches distinctes :​

La cuticule: formée d’écailles de kératine reliées entre elles par des céramides, c’est la couche de protection externe du cheveu. C’est grâce à elle que le cheveu est lisse…est surtout étanche!​

Le cortex: représentant 90% de la masse du cheveu, il est principalement constitué de kératine et contenant la mélanine, le pigment responsable de la couleur des cheveux.

Le saviez-vous ? La seule différence entre la composition d’un cheveu et celle d’un ongle est celle de la présence d emélanine (1% ) dans les cheveux !

La moelle, ou canal médullaire: située au centre de la tige et absente de la plupart des cheveux fins, elle n’a pas d’incidence sur la qualité des cheveux.​

Cycle du cheveu

Chaque follicule pileux dispose d’environ 25 cycles de développement, chacune comportant 3 phases​ :

Phase anagène: c’est la phase de pousse du cheveu, qui dure de 4 à 7 ans.​

Phase catagène: en 3 semaines environ, la racine du cheveu ne fabrique plus de cellules et la croissance du cheveu s’arrête définitivement ​

Phase télogène : le cheveu mort remonte progressivement vers l’épiderme, poussé par un nouveau cheveu en phase anagène, puis tombe. Cette phase dure 2 à 4 mois.​​

Chute et fragilisation

Nous perdons chaque jour en 50 et 100 cheveux, remplacés par ceux du prochain cycle. C’est un phénomène physiologique correspondant au renouvellement normal de la chevelure.​

Certaines situations sont susceptibles d’accélérer la chute des cheveux :​

- Choc psychologique

- Grossesse, accouchement​

- Régime alimentaire strict​

- Médicaments​

- Soins capillaires agressifs​

- Variations hormonales​

​On distingue les chutes de cheveux réactionnelles (environ 10% des chutes de cheveux), qui sont des chutes ponctuelles et pouvant être mise en relation avec un événement; des chutes de cheveux dites progressives, qui sont persistantes avec une diminution de la masse capillaire au cours du temps​.

Le saviez vous ? Les cheveux ont une durée de vie variable: ceux situés autour de la tête vivent environ 7 ans tandis que ceux situés sur le dessus de la tête vivent seulement 4 ans !

Les solutions anti-chute et beauté des cheveux

La kératine : principal élément constitutif du cheveu, la kératine est particulièrement riche en acide aminés soufrés, parmi lesquels la cystine. Élastique et résistante, la kératine est également responsable de la beauté et la structure du cheveu.​

Le saviez-vous ? La teneur en kératine du cheveu est affectée par les traitements agressifs et diminue naturellement avec l’âge. 

​- La levure de bière : la levure de bière est l’un des aliments les plus riches en vitamines du groupe B. Les vitamines et minéraux qu’elle contient, et notamment les vitamines B6 et B8 (encore appelée biotine), sont indispensables à la constitution de la kératine et au maintien de son intégrité.​​

Le cuivre : Le cuivre est essentiel à la synthèse de mélanine, le pigment naturel des cheveux. Sa carence peut donc entrainer une carence en pigment, avec pour conséquence un grisonnement accéléré des cheveux !​​

Le zinc : impliqué dans le processus de kératinisation, le zinc contribue à améliorer l’aspect des ongles et des cheveux. De plus, ses propriétés antioxydantes et assainissant es permettent de maintenir un cuir chevelu sain et plein de vitalité.

- ​​Le collagène : constituant majoritaire du tissu dans lequel plonge la racine du cheveu, le collagène permet de renforcer la tenue de la fibre capillaire. Ses propriétés antioxydantes permettent en outre de protéger le follicule pileux du vieillissement prématuré.​​

La myrtille : particulièrement riche en anthocyanes, un pigment bleu sombre, la myrtille favorise la circulation sanguine et la tonicité des vaisseaux sanguins irriguant les follicules pileux et leur apportant tous les nutriments nécessaire à la pousse des cheveux.​​

La roquette : petite pousse de la famille des crucifères, la roquette participe à la croissance des cheveux en stimulant le bulbe capillaire.​

Nos conseils

- La chaleur à haute température est susceptible de détériorer le cheveu en profondeur. En cas de cheveux fragilisés, il est préférable d’éviter les brushings et l’usage de plaques de lissage pour le coiffage.​

- Se brosser les cheveux quotidiennement est particulièrement important : cela permet d’éliminer les cellules mortes, les poussières et de répartir le sébum tout le long de la fibre capillaire, pour des cheveux plus brillants. De surcroit, le passage de la brosse sur le cuir chevelu, en activant la microcirculation, stimule la nutrition du cheveu et favorise sa pousse.

- ​Utiliser un shampoing adapté au type de cuir chevelu et ne pas se laver les cheveux trop fréquemment. Profiter du shampoing pour masser calmement le cuir chevelu et activer la microcirculation.​

- Eviter les shampoing au silicone, qui s’ils rendent les cheveux doux ont néanmoins tendance à étouffer le cuir chevelu et contribuer à l’apparition de pellicules​

- Après le lavage, ne pas frotter la serviette sur les cheveux! Pour ne pas casser la fibre, il est préférable de sécher doucement ses cheveux en appliquant plusieurs pressions avec la serviette et d’attendre que les cheveux soient secs avant de les démêler.​