Définition :

L’insuffisance veineuse se traduit par un mauvais retour veineux : le retour du sang vers le cœur est insuffisant et entraine une stagnation du sang dans les membres inférieurs. On estime que cette affection touche plus de 18 millions de personnes en France, majoritairement des femmes.​

Symptômes : ​

​- Sensation de jambes lourdes​

- Sensation d’impatiences dans les jambes, fourmillements​

- Gonflement des mollets, des chevilles ou des pieds​

- Douleurs​

- Démangeaisons​​

Conséquences :

Les problèmes de circulation dus à une insuffisance veineuse ont un impact sur la santé physique. Si certains troubles engendrés sont bénins, d’autres peuvent avoir des conséquences plus graves sur la santé.   ​

- Apparition de veines bleues ou violacées sous la surface de la peau (télangiectasies)​

- Dilatation anormale d’une veine (varice, hémorroïde)​

- Apparition d’ulcère​

- Thrombose veineuse profonde, embolie pulmonaire​

Le saviez-vous ? En France, 10 millions de personnes sont atteintes de varices !​

Causes : ​

Le surpoids : Les personnes en surpoids ont un risque plus élevé (+30%de développer des varices

- ​La sédentarité : le manque d’activité physique augmente le risque d’insuffisance veineuse​

- L’hérédité : l’insuffisance veineuse est héréditaire dans près de 80% des cas

- ​Le tabagisme : le tabagisme chronique s’accompagne d’une perte de tonicité des veines et d’une mauvaise circulation du sang​

Les variations hormonales : L’insuffisance veineuse est favorisée par les oestrogènes, les hormones permettant de réguler les cycles menstruels. C’est l’une des raisons pour lesquelles les femmes sont plus touchées que les hommes par l’insuffisance veineuse​

La station assise ou debout prolongée : la force gravitationnelle exercée en position verticale et la dilatation veineuse induite par la position assise sont des facteurs d’insuffisance veineuse.

​L’exposition à la chaleur : la chaleur aggrave la dilatation des vaisseaux sanguins, augmentant la pression exercée sur les parois veineuses​

Les solutions bien-être :​

La contention (chaussettes, bas, collants): ces dispositifs médicaux élastiques permettent de limiter mécaniquement la dilatation veineuse en exerçant une pression dégressive sur la jambe. Ils facilitent ainsi le retour veineux.​

Les bioflavonoïdes : métabolites secondaires des plantes, responsables notamment de la couleur des fruits et des fleurs, ils sont dotés de propriétés antioxydantes puissantes. Ils protègent les parois veineuses des atteintes radicalaires, empêchant leur vieillissement prématuré.

​La vigne rouge : La vigne rouge est considérée comme l’un des plus importants toniques veineux de la pharmacopée. Sa richesse en flavonoïdes et anthocyanes font d’elle une solution de choix dans la prise en charge de la fragilité capillaire, des jambes lourdes ou encore des hémorroïdes​

- Le marronnier d’Inde : plante incontournable de la protection veineuse, le marronnier d’Inde renforce le tonus des vaisseaux sanguins et réduit les œdèmes des membres. C’est une plante traditionnellement utilisée avec succès dans le prise en charge des hémorroïdes.

​La piloselle : plante aux propriétés diurétiques reconnues, la piloselle est particulièrement recommandée en cas de gonflements douloureux des membres​

Les queues de cerise : les pédoncules du cerisier exercent un effet favorable sur le drainage des tissus et l’élimination des liquides en excès dans l’organisme. Ce sont les partenaires privilégiés des jambes fines et légères​​

Nos conseils :​

- S’hydrater : Boire minimum 1,5L par jour. En cas de gonflements des membres, limiter sa consommation de sel et consommer des aliments diurétiques (concombre, radis etc).​

- Consommer des fruits et légumes, riches en vitamines et antioxydants : ils participent à préserver l’intégrité des parois des vaisseaux sanguins et à maintenir leur tonicité​

- Pratiquer une activité physique régulière​Ne pas croiser les jambes en position assise

- ​Éviter l’exposition prolongée à la chaleur

- ​Éviter les stations assises ou debout prolongées​

- Surélever les pieds de son lit pour favoriser le retour veineux durant la nuit

- ​Stopper sa consommation de tabac​

- En cas d’hémorroïdes, lutter contre la constipation pour limiter les efforts de poussée​

- En cas de jambes lourdes, pratiquer des exercices quotidiens visant à soutenir la circulation veineuse (cf ci-dessous)​.