Se faire plaisir avec une alimentation santé

On met l’accent sur les légumes crus et cuits, riches en nutriments antioxydants, et diminuer les sucres et féculents favorisant le surpoids.

Il est également important d’avoir un apport protéique suffisant, donc on veille à maintenir un apport raisonnable en viandes blanches et en poissons, même si l’appétence pour la viande à tendance à diminuer avec l’âge. Pour les végétariennes, les protéines peuvent se trouver dans les mélanges céréales-légumineuses, les œufs ou les produits laitiers…mais attention tout de même à maîtriser l’apport calorique !

On privilégie les bonnes graisses, issues de noix, colza, olive ou encore de poissons gras, et on limite les graisses saturées, souvent abondantes dans les produits transformés

On limite le sel, néfaste pour la santé cardiovasculaire et favorisant les gonflements, et on le remplace par des épices et des aromates, riches en nutriments bénéfiques et meilleures en goût !

La ménopause s’accompagne d’une augmentation de la fragilité osseuse, il est donc très important de maintenir des apports suffisants en calcium et en vitamine D. On trouve le calcium dans les produits laitiers, mais également dans certaines eaux minérales, les fruits secs et certains légumes verts.

Éviter les excitants comme le café et l’alcool, ou encore le piment, qui ont tendance à favoriser les bouffées de chaleur.

A la ménopause, le métabolisme ralentit, engendrant parfois une prise de poids. Pour éviter cela, il n’est pas nécessaire de faire un régime. Il s’agit plutôt d’adapter son comportement alimentaire aux nouveaux besoins de son organisme, et d’essayer non pas de manger moins, mais de manger mieux.

Renouer avec son corps

Grâce à une activité physique adaptée

En plus d’être bonne pour le moral, l’activité physique limite la fréquence et l’intensité des bouffées de chaleur en améliorant la tolérance de l’organisme aux bouffées de chaleur. Pratiquée régulièrement, elle permet également de soutenir l’activité cardiaque et de renforcer la structure osseuse. C’est d’autant plus important que le risque cardiovasculaire et le risque d’ostéoporose augmentent considérablement chez les femmes à la ménopause.

Enfin, l’exercice physique permet de renouer avec son corps, de se mettre à l’écoute de ses besoins et de faire de lui un allié dans cette transition de vie.

PSSSST ! Il n’est pas nécessaire de souffrir pour pratiquer une activité physique! Les moins sportives pourront  opter pour des exercices tout en douceur, favorisant l’équilibre et l’assouplissement, associés à 30 à 45 minutes de marche par jour.


Lâcher prise

Pour accepter sereinement cette nouvelle étape

Parallèlement aux bouleversements hormonaux et physiques provoqués par la ménopause, les femmes font souvent face à cette période de leur vie à de nombreux événements qui peuvent être éprouvants: les enfants qui quittent le foyer, la fin de d’une carrière professionnelle…Aux désagréments physiques accompagnant la ménopause s’ajoutent donc parfois l’irritabilité, le stress ou la baisse de moral.

En plus de réduire l’intensité des symptômes physiques comme les bouffées de chaleur, la pratique de la relaxation va permettre de travailler le lâcher-prise, conduisant à accepter avec bienveillance et sérénité cette nouvelle étape de la vie. Pas besoin d’être maître yogi ou de pratiquer 15h par jour pour avoir des résultats satisfaisants, quelques exercices pratiqués quotidiennement suffisent:

Respirer. Face à une montée de stress ou à des bouffées de chaleur, il est important de se concentrer sur sa respiration: inspirer calmement, en gonflant bien le ventre (et non le thorax), puis après quelques secondes, relâcher le souffle, en prenant conscience de l’air qui sort de ses poumons. Le but est d’égaliser progressivement les temps d’inspiration et d’expiration (idéalement 5 secondes à chaque fois). Cette respiration lente, dite ventrale, permet de libérer les tensions accumulées dans le diaphragme avec un effet relaxant et libérateur pour l’esprit.

S’accorder du temps pour ne rien faire, se ménager des moments de répit. Pas toujours facile de s’arrêter. Or, l’une des clés de la maîtrise du stress est de savoir arrêter le temps. S’allonger calmement sur le dos, fermer les yeux, et chasser de son esprit les frustrations passées, les contraintes à venir et les désagréments quotidiens. En respirant calmement, essayer alors de se visualiser dans un lieu que l’on apprécie et dans lequel on se sent bien. Laisser les minutes s’écouler, glisser sur soi. Se projeter alors positivement dans le futur, s’autoriser à explorer de nouveaux terrains durant cette nouvelle étape de la vie.

PSST : L’acceptation des bouleversements physiques et psychiques qui accompagnent la ménopause est un cheminement qui peut être long. En cas de difficulté, en parler librement à son partenaire de vie ou à son entourage proche peut constituer une aide précieuse.


La solution sans hormones

Testez notre solution complète sans hormones pour la ménopause gratuitement.

Je commande gratuitement mon kit d'essai